L’Hypnose expliquée simplement

L'hypnose

L’hypnose est un état naturel

Les neurones qui sont les cellules du cerveau communiquent entre elles par des ondes électriques. Selon l’activité que l’on est en train de faire ou l’état dans lequel on est, ces ondes vont avoir une fréquence différente.

Par exemple, pendant la phase de sommeil profond sans rêve, le cerveau émet des ondes Delta.

Lorsque l’on est en pleine action durant la journée, par exemple lorsque l’on travaille, qu’on communique ou qu’on fait les courses, le cerveau émet des ondes Béta. Ces ondes béta apparaissent également durant la période où l’on rêve.

Les ondes Theta caractérisent la relaxation profonde éveillée. C’est un état qui est difficile à accéder. Les as de la méditation en sont capables.

Il y a également des ondes Gamma qui caractérisent les périodes de grande activité cérébrale (processus créatifs et résolution de problèmes).

Les ondes qui nous intéressent sont les ondes Alpha. Elles caractérisent un état de relaxation léger, où l’on se sent calme. Donc à chaque fois que l’on se détend, se repose, se relaxe, que l’on fait de la sophrologie, … et également lorsque l’on est en hypnose légère ou moyenne, le cerveau va naturellement émettre ces ondes.

D’où la notion d’état naturel par opposition à un état artificiel. Quand on fait de l’hypnose, on utilise juste les capacités de notre corps et de notre cerveau.


Nous avons tous été « en hypnose » sans le savoir :

Les exemples sont nombreux, vous allez certainement vous reconnaître dans l’un d’eux :

  • les artistes en plein travail créatif ;
  • une personne captivée par un roman ou un film qui la tient en haleine ;
  • une personne perdue dans ses pensées ;
  • une personne qui se concentre facilement sur son travail ;
  • un conducteur qui s’est mis en « auto-pilote », il est arrivé à destination mais il n’a plus souvenir du trajet, etc.

Dans tous ces cas, la personne est bien là, bien éveillée mais elle est concentrée sur son œuvre, son livre, son film, ses pensées, son travail et le reste n’a temporairement plus d’importance. Si on l’appelle, il se peut qu’elle ne réponde pas ou pas tout de suite car elle a momentanément fait abstraction de ce qui l’entoure. On a tous vécu cette expérience à des degrés plus ou moins forts. C’est l’état d’hypnose, mais on l’appelle aussi l’état créatif, l’état de concentration, etc. Ou plus exactement, pendant ces activités et ces états particuliers, le cerveau émet les fameuses ondes alpha qui nous intéressent tant.


Pourquoi veut-on induire l’état hypnotique en séance ? En d’autres termes, pourquoi les ondes alpha sont-elles si intéressantes ?

  1. Relaxation. Les ondes alpha caractérisent un état physique et mental apaisé. Pouvoir détendre la personne est l’un des objectifs de la séance notamment dans la gestion du stress, la préparation mentale à une opération, etc.
  2. Concentration. En thérapie, la personne est concentrée sur le dialogue ou écoute les suggestions émises. Schématiquement, si l’on n’est pas attentif, les « unités de mémoire » n’imprégneront rien ou peu car elles n’ont pas été mobilisées. Si l’on est très concentré, comme c’est le cas en hypnose, toutes les « unités de mémoire » sont focalisées sur le sujet de la séance. Et donc les suggestions émises lors de la séance sont plus facilement mémorisées, et intégrées. C’est pourquoi il est plus facile en hypnose d’aider la personne à changer ses habitudes comme arrêter la cigarette, ou perdre du poids, ou améliorer ses aptitudes sportives par exemple .
  3. Accès au subconscient. Lorsqu’on se détend, le cerveau émet les ondes alpha. Le conscient est toujours là. Lorsque vous êtes « hypnotisé » par un film, vous n’avez pas perdu conscience, vous ne dormez pas non plus. En thérapie, c’est pareil. On ne perd pas conscience. On a même l’impression d’avoir seulement les yeux fermés. Le conscient est toujours là, mais il est apaisé. Du coup, cela nous permet de nous adresser directement au subconscient.Le subconscient englobe toutes les réactions qui s’effectuent dans notre corps automatiquement, sans qu’on ait à réfléchir : la respiration, la digestion, la tension, les battements du cœur. C’est pourquoi l’hypnose peut être un outil efficace pour équilibrer les différentes fonctions du corps, s’autoréguler, ou bien aider dans le processus de guérison, participer à équilibrer une tension artérielle élevée, etc.Le subconscient est aussi le siège des émotions et des souvenirs.L’hypnothérapie repose sur le fondement que nous sommes menés par nos émotions. Les personnes les plus cartésiennes vont inconsciemment rationaliser leurs décisions mais au fond, elles seront elles-aussi guidées par leurs émotions. Par exemple, une personne cartésienne va expliquer son choix de voiture par le fait que celle-ci a été élue voiture de l’année pour la sécurité. Mais cette personne aurait-elle choisi n’importe quel modèle seulement sur le critère de la sécurité ? La forme attractive de la voiture, la couleur, n’a-t-elle pas été prise en compte dans le processus de décision ?Si l’on est « contrôlé » par nos émotions, il est intéressant d’aller voir la première fois où l’on a ressenti cette même émotion. Car si l’on comprend pourquoi l’on a ressenti cette émotion la première fois, on peut alors mieux « revenir » dans le présent et adopter les changements nécessaires pour régler le problème qui nous amène. Ceci est comme un château de cartes : en réglant le problème à la base, on règle toutes les autres fois où l’on a fait face à la même émotion.Et coup de chance, le subconscient est aussi le siège des souvenirs ! Il est donc facile en hypnose de revenir à la première fois où nous avons ressenti cette émotion, ou cette sensation dans le corps, ce même ressenti. C’est pourquoi l’hypnothérapie peut être si efficace. On arrive avec un problème, on le ramène à une émotion ou un ressenti, on part dans le passé pour comprendre, afin de mieux revenir dans le présent en disant : « Sachant cela, qu’est ce qu’on fait maintenant ? »
  4. Une séance d’hypnose se veut très « pratique ». L’objectif est que la personne puisse repartir avec des réponses mais surtout des solutions, des actions à entreprendre et également ce que j’appelle « une boite à outils », des « outils » à utiliser lorsqu’elle se retrouve toute seule à la maison et qu’elle doit gérer une situation. Cela lui permet de devenir autonome.

Ce que l’on ressent en état d’hypnose

  • Vous vous sentez profondément détendu mentalement, physiquement et émotionnellement ;
  • Vous avez tendance à suivre les suggestions proposées (sauf si elles vont à l’encontre de nos valeurs, car l’on garde toujours contrôle de nos actes et pensées) ;
  • Votre système nerveux central s’auto-régule spontanément (par exemple, la respiration devient plus détendue, les battements du cœur ralentissent, la digestion se fait plus facilement, etc.);
  • Tous vos sens sont éveillés et stimulés ; vous êtes bien réveillé et bien conscient (même si certaines personnes initialement fatiguées peuvent s’assoupir au cours de la séance) ;
  • Vous faites momentanément abstraction des stimuli extérieurs sans importance.

Les mythes sur l’hypnose 

Vous restez conscient. L’état d’hypnose n’a rien de dramatique, ni de mystérieux. Vous avez les yeux fermés et vous écoutez et répondez au thérapeute. Parfois lorsque vous écoutez une visualisation, il est possible que vous « zappiez » quelques passages de la visualisation, ou la fin. Dans ce cas-là, la transe hypnotique est un peu plus profonde, on parle de transe moyenne. Mais lors d’une séance, la transe recherchée est légère.
Si vous zappez des périodes, pas de panique, le cerveau capte tout !
Si vous êtes exténué, vous pouvez également vous endormir.

Vous gardez le contrôle: le thérapeute ne peut agir à l’encontre de vos propres principes et valeurs ; Par exemple, si je vous demande de braquer une banque, vous n’allez pas le faire… sauf si cela ne vous gêne pas de braquer une banque ! Plaisanterie mise à part, le thérapeute ne peut pas vous manipuler. Le conscient est toujours présent, surtout en transe légère, et vous pouvez spontanément sortir de l’état, comme vous le faites lorsque vous avez refermé un livre passionnant ou que vous sortez de vos rêveries.

Vous ne révélez aucun secret que vous ne voulez pas divulguer ; Effectivement, vous pouvez mentir en hypnose, ou décider de ne pas mentionner certaines informations. Mais si vous venez en consultation, vous venez pour régler un problème ou améliorer une situation. Ce n’est donc pas dans votre intérêt d’omettre des infos.

Il est possible que vous veniez pour régler un problème A et qu’en grattant un peu, nous mettions en lumière des choses qui soient encore trop douloureuses à traiter (appelons-le problème B). Vous n’êtes peut être pas prêt à confronter le problème B, ce qui vous amène à ne pas tout exprimer. Il y a un temps pour tout. Dans ce cas, l’attente peut être conseillée. Par contre, vu que le problème B a surgit pendant que l’on se concentrait sur la résolution du problème A, il sera difficile de traiter A sans avoir traité B. Et souvent, en traitant B, A se résolue tout seul.